Coachés et guidés par leurs professeures, ils ont choisi d’intégrer à la prochaine rentrée scolaire le célèbre Institut d’Etudes Politiques de Paris (IEP de Paris), communément appelé Sciences Po. Les deux Matthieu, Pierre et Hana mais aussi Loris, Ilona et Abdessamad ont réussi leur admissibilité. Elèves de terminale au lycée Gaston Bachelard, ils seront en lice pour le concours d’admission en juin prochain.

Ils se sont inscrits sur la base du volontariat et viennent chaque lundi soir suivre les conseils de Sophie Freiman, leur professeur de lettres et Carole Vigezzi leur professeur d’économie. A l’initiative de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, les élèves de terminale ont la possibilité de se présenter au concours d’entrée par le biais d’un oral et non d’un écrit. « Proposée par Sciences Po, cette formule a pour but de favoriser un élargissement du recrutement des jeunes et d’aller chercher des talents partout, précisent les deux enseignantes. Les élèves doivent constituer un dossier de presse sur un sujet d’actualité qu’ils auront choisi et après nous les préparons à le présenter oralement. Notre rôle est de leur apprendre l’aisance, l’éloquence, la maîtrise du sujet. Le samedi 12 mars, sur douze jeunes présentés devant notre jury d’admissibilité, sept ont obtenu le précieux sésame pour se présenter au concours d’admission. »

VINGT-NEUF ÉLÈVES PRÉSENTÉS DEPUIS NEUF ANS

« Nous sommes fières de nos jeunes et saluons leur détermination, ajoutent les professeures. En neuf ans, nous avons présenté pas moins de vingt-neuf élèves. L’un d’entre eux est actuellement en troisième année à Sciences Po et un autre vient de réussir le concours du Quai d’Orsay. Des parcours d’exception qui nous donnent vraiment envie de continuer à les aider. Beaucoup d’élèves de Sciences Po viennent voir les jeunes admissibles pour leur apporter conseils et soutien. Ils sont nos meilleurs relais. » Dans l’attente du concours de juin, le petit groupe sélectionné est unanime : chacun a choisi le prestigieux Institut pour son côté pluridisciplinaire et son enseignement dans le domaine des sciences humaines et sociales et bien sûr des relations internationales. La Ville de Chelles encourage tous ces jeunes talents prometteurs.