Le Musée Alfred Bonno s’occupe de la conservation, de la sensibilisation au patrimoine et de son animation pédagogique au travers de ses collections sur l’histoire, l’art et l’archéologie de la ville de Chelles.

De la petite à la grande histoire

L’abbé Bonno, curé de Chelles de 1899 à 1911, a légué son importante collection personnelle à la ville en 1921. Elle est à l’origine du musée de Chelles, né en 1950 et occupant depuis 1961 l’ancienne mairie-école de la ville, construite en 1863. Les collections présentées se sont ensuite enrichies au fur et à mesure du temps, par des achats, des dons de familles chelloises, des dépôts de plusieurs organismes publics ou privés et surtout par le nombreux mobilier archéologique provenant des fouilles effectuées sur la commune et alentour, particulièrement sur l’abbaye.

Que trouve t-on au musée Alfred Bonno ?

Toutes les grandes périodes de la Préhistoire au 19ème siècle sont présentées à travers ses collections locales qui évoquent les différentes occupations chelloises et illustrent la vie des Chellois au cours du temps :

  • Des silex taillés et faunes du Paléolithique, certains remontant à plus de 300 000 ans.
  • Des céramiques, meules, bracelets, haches polies et outillage en os du Néolithique et des l’âge des Métaux évoquant les villages des premiers agriculteurs et le bourg gaulois
  • Des outils, céramiques, monnaies, parures et éléments d’architecture d’époques historiques : gauloise, romaine, médiévale et moderne dont une serrure unique en bois sur pieu de 1m70 datant des 4e-7e siècle, des sarcophages et des sculptures romanes et gothiques de l’abbaye
  • Une collection exceptionnelle de tissus mérovingiens dont de nombreux vêtements ayant appartenue à la reine Bathilde, fondatrice du monastère au VIIème siècle (tunique brodée, manteau, grande robe, cordon de cheveux) ainsi qu’à la première abbesse, Bertille.
  • Des peintures, croquis et dessins de Guy-Pierre Fauconnet (1882 – 1920), artiste chellois ayant travaillé pour la maison de couture et d’ameublement Poiret et pour le théâtre (collection visible uniquement sur rendez-vous, réservés aux historiens de l’art et aux étudiants).