Connaitre

La « Villa Max » : un patrimoine exceptionnel

Vue sur la villa maxLa Villa Max, située face à la gare et datant de 1889, est une représentante des modes architecturales de la IIIème République avec son toit en ardoise, sa tour carrée en semi hors-œuvre et un décor intérieur, entièrement conservé, d’inspiration néo-gothique. Implantée au sud d’une parcelle de 2000m2, acquise alors par M. Limoges, elle comporte deux niveaux habitables édifiés sur un sous-sol surélevé d’environ 1 mètre et un dernier étage de combles.

Le jardin, de style « anglo-chinois », comporte de beaux arbres et date également de l’origine de la construction. Il est orné de « fabriques » en ciment armé dans le style de celui des Buttes-Chaumont à Paris.

Une restauration essentielle pour l’édifice

Les travaux projetés sont estimés à 154 480 € dont 77 520 € pour la fourniture des matériaux et les travaux complémentaires par des entreprises spécialisées.

Ces travaux concernent :

  • –  La restauration des couvertures, dont celles de la tour
  • –  La reprise des structures, également sur le dernier étage de la tour, en pans de bois
  • – Des travaux d’aménagement intérieurs (réfection de plafond au second étage, distribution électrique, éclairage complémentaire, protection des vitraux du rez-de-chaussée, rénovation des persiennes métalliques…)

Sauvegarder

Un mécénat populaire déductible des impôts !

Particuliers, entreprises, commerçants ou artisans, à partir de 10€, vous pouvez participer à la sauvegarde et à la réhabilitation de la Villa Max. Cette contribution sera déductible à 66% de l’impôt sur le revenu dans la limite de 20% du revenu imposable, à 75% de l’impôt sur la fortune* et à 60% de l’impôt sur les sociétés dans la limite de 5 ‰ du chiffre d’affaires HT.

Un chantier-école ouvert aux jeunes de la Ville pour allier formation et transmission

Ces travaux seront réalisés pour la majeure partie d’entre eux par un Chantier-Ecole en partenariat avec la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment et le Groupement REMPART Ile-de-France, association porteuse du projet.

Ce programme d’insertion sera ouvert à 12 jeunes du bassin d’emploi de Chelles et de la Communauté d’Agglomération Marne-et-Chantereine. Les interventions complémentaires seront confiées à des entreprises spécialisées (ferronnerie, vitraux…)

Transmettre

La conservation d’un patrimoine exceptionnel

Les travaux projetés ont pour finalité première la conservation d’un élément important du patrimoine de la ville de Chelles datant du 19ème siècle.

Un futur pôle culturel pour le quartier de la gare

Au-delà, l’édifice sera amené à devenir un lieu de vie culturel. Deux expositions de la Société Archéologique et Historique de Chelles y ont déjà été proposées, des cours de paléographie y sont également dispensés et le bâtiment, ainsi que son jardin, sont ouverts au public à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

A l’issue de ces travaux, une journée « porte-ouverte » sera organisée en présence de l’ensemble des contributeurs qui, par leurs dons, auront permis la réalisation du projet. Une brochure rappelant les travaux et remerciant les participants sera alors éditée.

La Fondation du patrimoine

Statut

Créée par la loi du 2 juillet 1996 et reconnue d’utilité publique, la Fondation du patrimoine est le premier organisme national privé indépendant qui vise à promouvoir la connaissance, la conservation et la mise en valeur du patrimoine non protégé par l’État. Habilitée par le ministère de l’économie et des finances et par le Ministère de la culture et de la communication, elle accompagne concrètement les propriétaires privés et publics dans leur projet de restauration par des aides techniques et financières efficaces.

Organisation

La Fondation du patrimoine est décentralisée dans chaque région et s’appuie sur un réseau dense de délégués départementaux et régionaux, tous bénévoles.

Moyens d’action

Pour mener à bien sa mission, la Fondation du patrimoine dispose d’instruments incitatifs. Le label « Fondation du patrimoine » facilite la restauration de bâtiments appartenant à des propriétaires privés. Il peut permettre à ses bénéficiaires d’obtenir des avantages fiscaux. La souscription permet de mobiliser le mécénat populaire en faveur de projets de sauvegarde du patrimoine public ou associatif.

Membres fondateurs

AXA – Bellon S.A (Sodexo-Alliance) – Crédit Agricole S.A. – Vivendi – Fimalac – Danone – Devanlay – Fondation Électricité de France – Indreco – L’Oréal – Michelin – Shell France – Parcs et Jardins de France – Fédération Française du Bâtiment.

Bon de souscription

Grâce à vos dons la Villa Max sera restaurée. Il vous suffit de renvoyer le bulletin de souscription ci-dessous ou de faire un don en ligne

Bon de souscription Villa Max

Evénements de la Villa Max