Araucaria du chiliAraucaria du Chili, Araucaria araucana

Son surnom « désespoir des singes » s’explique par ses feuilles en écailles qui empêchent son escalade par les singes.

Localisation : #A1.1 | Durée de vie : on manque de statistiques, mais on rapporte que des araucarias peuvent vivre 1000 ans.

Classification phylogénétique :  Arbre Conifère, Gymnosperme, Anémophile, Dioïque

Famille : Araucariacées

Taille & Port : Taille maximale de 30m, port pyramidal.

Répartition : Origine : Chili. Pour l’anecdote, aucune espèce de singe ne vit au Chili.

Multiplication : Semis ou bouturage.

Intérêt : En Europe, cette essence est retenue pour son allure originale qui en fait un arbre d’ornement. Il est planté de façon isolée dans les grands parcs.

Propriétés : Ornemental, son bois.

Feuillage : Feuilles persistantes en écailles acérées.

Fleurs : Les fleurs naissent en bout de rameaux, les mâles sont des boules impressionnantes, 10 cm, qui libèrent leur pollen en juillet. Les femelles sont des cônes dressés de 15 cm.

Fruits : Les fruits mûrissent au second automne. Les graines sont consommées en dessert e, Amérique latine (un peu comme le pignon qui est comestible).

Ecorce : Grise, ridée, marquée d’anneaux laissés par les cicatrices des branches tombées.

Bois : Son bois, jaunâtre de grande qualité, s’utilisait pour fabriquer des mâts de bateaux et en menuiserie.

A savoir : Le botaniste Menziès, à la fin du XVIIIe siècle, profita d’un dîner où ses graines étaient servies pour en prélever et introduire l’espèce dans l’hémisphère nord. Aujourd’hui espèce menacée dans son milieu naturel, son exploitation est interdite au Chili depuis 1990 et la récolte des graines, par les indiens, est limitée.